L’industrie hôtelière en France

The hotel industry in FranceL’industrie de l’hôtellerie en France, comme partout ailleurs dans le monde, dépend largement des sites touristiques de la région. La France, ne manque pas de destinations dignes d’intérêt, quelle que soit la région à laquelle on s’intéresse. Et c’est ce qui explique qu’on ait souvent tendance à négliger l’importance des attractions touristiques autres que le Louvre, la Tour Eiffel et autres monuments historiques.

L’un des intérêts majeurs pour les touristes actuels reste le divertissement. Et peu de choses représentent aussi bien la notion de divertissement que les casinos et leurs jeux d’argent. En France, les casinos attirent autant les touristes que les sites d’intérêt historique.

De 2010 à 2014, on estime que les touristes ont dépensé chaque année près de 2,3 milliards d’euros dans les casinos de France. Ce volume, bien qu’impressionnant, se trouve loin derrière les performances enregistrées dans des villes comme Las Vegas ou Macao. Mais ce n’est pas non plus un indicateur d’une mauvaise performance du secteur.

Les casinos français, même s’ils ne sont pas aussi extravagants que leurs équivalents américains, tirent leur épingle du jeu. Malgré les normes réglementaires et la perception locale plus rigoureuses, les casinos sont un secteur du divertissement qui contribue au succès de l’hôtellerie française et garantit de nombreux emplois.

Cela étant dit, ils ne peuvent pas compter exclusivement sur les visites de touristes étrangers et les festivals annuels, comme celui de Cannes, par exemple. Il revient aux vacanciers français d’assumer une partie de la charge. S’il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune, il n’y a pas non plus de mal à jouer quelque peu dans les casinos locaux afin de soutenir cette économie et les emplois qui y sont rattachés. D’autant plus que les chances sont bel et bien réelles de remporter une belle cagnotte chaque fois que l’on risque sa mise au casino.

Leave a Reply

Name and email are required. Your email address will not be published.